Le Baromètre

Share
Publication
lundi 27 mai 2019 - 19:30

Baromètre Economique - N° 40

Analyse des données du 1er trimestre 2019

Une région Aquitaine dans une bonne dynamique économique :

UNE RÉELLE CROISSANCE DE L’ACTIVITÉ AU COURS DU PREMIER TRIMESTRE 2019
ACCOMPAGNÉE D’UNE FORTE REPRISE DES INVESTISSEMENTS

Les données collectées par l’Ordre des Experts-Comptables auprès des cabinets d’expertise comptable permettent de prendre le pouls de l’économie régionale et nationale à travers la construction d’un baromètre économique qui mesure deux indicateurs majeurs :

  • L’évolution mensuelle et trimestrielle du chiffre d’affaires ;
  • Et le montant des investissements réalisés par les entreprises

Au cours du premier trimestre 2019, l’activité des entreprises de l’Aquitaine a été en hausse de 2%, montant très proche de la moyenne nationale de 2,1%. La progression la plus forte a été celle du mois de février 2019 : +4,2% par rapport au mois de février 2018, et contraste quelque peu avec celle plus faible des mois de janvier (+1,4%) et de mars 2019 (+0,7%).
Il se confirme que le taux de croissance de l’activité est proche sur l’ensemble des quatre départements de la région ordinale : la Gironde (+2,1%), le Lot-et-Garonne (+2%), les Landes (+2,8%) et les Pyrénées-Atlantiques (+1,4%).

 

On assiste donc à un véritable rééquilibrage de l’activité économique sur l’ensemble de la région ce qui permet de « gommer » les contraintes d’une trop forte métropolisation bordelaise et surtout de permettre au potentiel de croissance des départements hors Gironde de se révéler.

Dans le prolongement du constat effectué au cours du quatrième trimestre 2018, la croissance de l’économie de la région Aquitaine (indice de 102,1) est quasiment égale à celle de l’économie française en général (indice de 102).

Evolution trimestrielle de l’indice d’activité

Evolutions calculées en glissement annuel : Les données présentées comparent les chiffres du trimestre analysé avec ceux du même trimestre de l’année précédente, à périmètre constant d’entreprises.

 

Cette tendance confirme sur le début de l’année 2019 une «normalisation » du niveau d’activité dans la région après qu’elle ait vécu un développement économique très soutenu du 4ième trimestre 2016 au 2ième trimestre 2018.

Les chiffres collectés par les experts-comptables mettent en lumière une bonne croissance de l’activité des commerces (+2,7%), légèrement supérieure au chiffre national (+2,1%) et la confirmation d’un ralentissement de celle de la construction (+1,2%), chiffre quelque peu inférieur à celui du pays (+2,2%). Concernant l’activité des commerces, elle semble avoir été peu impactée globalement par les mouvements sociaux, même si ce n’est pas le cas des commerçants situés près des lieux de manifestation, qui ont subi une baisse de leur chiffre d’affaires. Un phénomène de report des achats sur d’autres commerces a probablement eu lieu.
 

Chiffre d’affaires des TPE / PME par secteur

 

A contrario, l’activité est extrêmement dynamique dans trois secteurs : l’information et la communication (+11,4%), l’hébergement et la restauration (+5,3%),et les activités financières et d’assurance (+3,9%). Plus que jamais, ces derniers chiffres traduisent le positionnement de la région sur les activités de services, l’attractivité territoriale et la qualité de vie reconnue en constituant probablement deux des déterminants principaux.

Plusieurs actions pourraient être renforcées dans les mois à venir pour « booster » la croissance de l’économie de la région :

  • Favoriser une montée en compétences des salariés en utilisant à bon escient les fonds régionaux et nationaux octroyés dans le cadre du PIC et en appliquant efficacement la loi Avenir professionnel afin d’améliorer la formation tout au long de la vie,
  • Mettre « le paquet » sur le développement de l’entrepreneuriat qui est un vecteur puissant de créations d’emploi,
  • Mettre en place un plan « Marshall » pour faire quelque peu grossir les TPE de moins de 10 salariés qui emploient à ce jour près de 500 000 salariés dans le secteur privé. Il suffirait qu’elles doublent de taille et on gagnerait 500 000 emplois de plus ce qui serait formidable compte tenu de notre niveau élevé et endémique de chômage.

Au niveau de l’investissement, on assiste à un retournement de tendance après une année 2018 qui s’était caractérisée par une forte chute. Au cours du 1er trimestre 2019, l’investissement a progressé de 3,3% par rapport au même trimestre de l’année 2018. Cette augmentation est bien meilleure que celle de la moyenne nationale qui a légèrement progressé de 0,8%. 

Evolution trimestrielle de l'indice d'investissement

La reprise des investissements est notamment particulièrement spectaculaire dans des domaines d’activité aussi divers que les activités financières et d’assurance (+51,7%), l’information et la communication (+42,2%), la construction (+21,2%) et on assiste même à une reprise des investissements dans l’industrie manufacturière (+10,6%).

Tout comme pour le chiffre d’affaires, la reprise des investissements est réelle sur tous les départements de la région ordinale : Gironde (+2,7%), Lot-et-Garonne (+1,9%), Landes (+4,7%), Pyrénées-Atlantiques (+3,7%) ce qui renforce l’idée d’un rééquilibrage territorial sur l’ensemble de la région.

 

 

 

En conclusion, les chiffres collectés par les experts-comptables traduisent un réel dynamisme de l’économie aquitaine qui s’appuie sur deux piliers :

  • une bonne croissance du chiffre d’affaires réalisé par les entreprises,
  • une réelle reprise des investissements.

En modifiant quelque peu la formule d’un ancien chancelier allemand, les investissements d’aujourd’hui sont les emplois de demain et les profits d’après-demain.

Il est également particulièrement remarquable que le développement économique se fasse de manière équilibrée sur l’ensemble de la région, ce qui révèle le potentiel de croissance de ses différents départements.

En complément, on pourrait alors aller encore plus loin en axant nos efforts sur 3 points :

  • la montée en compétences des salariés,
  • le soutien maximal apporté à l’entrepreneuriat,
  • la mise en place d’un plan « Marshall » pour faire « grossir » de manière durable les TPE.

Christian Prat dit Hauret
Expert-Comptable,
Professeur des Universités, IAE-Université de Bordeaux

 

Télécharger l'analyse

Région administrative : Nouvelle Aquitaine

Une analyse sur les données de la région Nouvelle-Aquitaine vous est
également proposée. Télécharger cette analyse ICI.

CHIFFRES-CLES DE MARS 2019

Variation départementale sur la même période

 

 

 

 

 

L’ ÉVOLUTION MENSUELLE DE L’INDICE D’ACTIVITÉ

 

Evolution trimestrielle de l’indice d’activité
Evolutions calculées en glissement annuel : Les données présentées comparent les chiffres du mois analysé avec ceux du même mois de l’année précédente, à périmètre constant d’entreprises.

Retrouvez tous les chiffres : nationaux sur http://www.imagepme.fr

 

 

 

 

Le Baromètre